mardi, 25 décembre 2012 10:50

Conférence AWS re:Invent – Discours d’ouverture d’Andy Jassy

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Andy Jassy, Senior Vice President d’Amazon Web Services, a prononcé le discours d’ouverture de la première conférence d’AWS « re:Invent » le 28 novembre 2012. Retour sur les points marquants de sa présentation.

La conférence AWS re:Invent a réuni à Las Vegas 6.000 participants provenant de 60 pays et 12.000 personnes ont suivi en direct le streaming du keynote d’Andy Jassy (sans compter la diffusion en différée sur YouTube). Andy Jassy a commencé par expliquer le nom choisi pour la conférence d’AWS : « re:Invent ». Ce nom permet d’adresser un message à la fois à des entreprises qui inventent des nouveaux business models ou de nouvelles applications et à des entreprises qui se réinventent en migrant leur infrastructure vers le cloud.

 

AWS en quelques chiffres

AWS compte aujourd’hui parmi ses clients plusieurs centaines de milliers d’entreprises (de la PME à la multinationale) dans 190 pays, 300 agences gouvernementales et 1.500 institutions dans l’éducation. Les clients qui passent au cloud basculent en moyenne 400 serveurs (source IDC, juillet 2012). AWS peut également compter sur un écosystème complet composé d’intégrateurs, d’éditeurs et son Marketplace. Le système de stockage en ligne Amazon Simple Storage Service (S3) héberge 1,3 trillion d’objets (1.300 milliards). En 2003, le site Amazon.com représentait un chiffre d’affaire de 5,2 Md$. Aujourd’hui, AWS ajoute tous les jours l’infrastructure permettant de faire fonctionner l’équivalent d’Amazon.com en 2003. AWS est disponible sur 9 régions, 25 zones de disponibilité et 38 sites.

Pourquoi les organisations adoptent-elles le cloud computing ?

Pour Andy Jassy, ses clients passent au cloud computing pour 6 raisons :

  1. Ils plébiscitent le paiement à l’usage (pay as you go).
  2. Le cloud permet de diminuer les coûts en comparaison avec une infrastructure privée. Par exemple, Samsung dit avoir économisé 34 M$ pour son portail d’applications de TV connectée « Smart Hub ». Andy Jassy explique que plus AWS a de clients, plus il doit investir en infrastructure mais plus il peut bénéficier d’économies d’échelle. AWS rétrocède les économies à ses clients en procédant à des réductions de prix ce qui a pour effet d’attirer de nouveaux clients. La boucle est bouclée. Ainsi, AWS a procédé à 23 réductions de prix depuis 2006. Andy Jassy profite de re:Invent pour annoncer une nouvelle baisse de prix : le prix d’Amazon S3 va baisser entre 24 et 27% selon les régions. Le public apprécie et applaudit.
  3. Le cloud computing permet d’éviter d’avoir à deviner les capacités nécessaires. Le client sait à l’avance que le service pourra s’adapter à son usage.
  4. Le cloud accélère la vitesse et l’agilité. Avec une infrastructure physique, une demande d’un serveur nécessite des semaines alors que sur AWS on crée une infrastructure virtuelle en quelques minutes. De plus, l’expérimentation est possible car elle n’est pas coûteuse.
  5. Les entreprises peuvent se centrer sur leur cœur de métier et arrêter de dépenser de l’argent sur des éléments non différenciateurs comme opérer un datacenter, s’occuper de l’électricité, la climatisation, le câblage, le réseau, les racks, les serveurs, le stockage, le personnel dans le datacenter.
  6. Le cloud permet de déployer une infrastructure mondiale en quelques minutes et d’offrir une latence plus faible à des utilisateurs partout dans le monde.

Une attaque en règle du cloud privé

Il y a quelques temps, on pouvait entendre « Il n’y a rien de neuf avec le cloud computing. C’est juste de la virtualisation ». Maintenant, on entend plus souvent « Vous pouvez avoir tous les bénéfices d’un cloud privé dans votre datacenter ». Sans nommer aucun de ses concurrents, Andy Jassy recommande de se méfier du cloud washing. Pour lui, aucun des bénéfices du cloud ne peut être atteint avec le cloud privé.

Source : AWS
Selon AWS, les bénéfices du cloud ne sont possibles que sur le cloud

Et l’attaque continue avec un deuxième argument selon lequel certaines fonctionnalités ne sont pas implémentées sur le cloud privé (sans prouver qu’AWS apporte la solution à ces attentes) :

Source : AWS
Les fonctionnalités non implémentées sur le cloud privé

La suite de la démonstration est plus convaincante. Andy Jassy a expliqué que le cloud computing est une technologie disruptive basée sur de forts volumes et de faibles marges ; un type de business model qu’Amazon.com connaît bien mais qui est en rupture avec les marges plutôt confortables des acteurs historiques de l’IT.

Les services d’AWS

AWS a lancé 158 nouveaux services en 2012. L’offre de services d’AWS se décline selon plusieurs thématiques :

  • Les services réseaux avec Virtual Private Cloud (VPC), Direct Connect et Route 53
  • Les machines virtuelles avec Elastic Cloud Computing (EC2), Auto scaling et Elastic Load Balancing (ELB)
  • Les services de stockage avec Elastic Block Store (EBS), Simple Storage Service (S3) AWS Storage Gateway et d’archivage avec Glacier
  • Les services de bases de données avec Relational Database Service (RDS), DynamoDB et Storage ElasticCache
  • Les services d’application avec CloudFront, Elastic MapReduce, CloudSearch, SES, SQ, SNS et Simple Workflow sans compter des services de sécurité, d’analyse de logs, de développement, de Business Intelligence et de tests fournis par l’écosystème des partenaires AWS
  • Les services de déploiement et d’administration avec Cloudwatch, Identity & Access Management (IAM), AWS Management Console, CloudFormation et Elastic Beanstalk proposant le support de Java, PHP, Python, .NET et Ruby.

Andy Jassy a également profité de re:Invent pour annoncer la sortie imminente d’Amazon Redshift, le service de data warehouse d’AWS. La promesse de Redshift est d’offrir un service d’entrepôt de données pour 1 dixième du coût d’une solution de base de données décisionnelle traditionnelle.

Lu 37901 fois
Serge Baccou

Serge Baccou est Directeur Associé d'Alterest. Il est en charge des services Continuité Informatique, Cloud Consulting et Management de Transition.